26 septembre 2021

La réalité des sensations. La mécanique des émotions: le baiser

La réalité des sensationsLe baiser à pleine bouche, « french kiss » quand tes lèvres touchent ses lèvres, et le jeu de langues commence… Ce procès inspire mille poètes et chanteurs. La plupart d’entre nous ont appris les bases du baiser à l’école. Mais nos connaissances des mécanismes de ce plaisir se rapprochent de zéro…

Voilà alors quelque info pour combler ce manque.

LES YEUX

Le regard fixe du partenaire joue le rôle de signal d’alarme. Les signaux de la partie du cerveau responsable des images, arrivent dans l’hypothalamus où lancent l’activité sexuelle.

LE NEZ

Le nez capte les phéromones du partenaire et ralentit ou accélère le procès. Les phéromones perçues au niveau subconscient peuvent augmenter ou baisser le niveau d’activité des neurones dans l’hypothalamus.

LES GLANDES SURRÉNALES

Elles commencent à produire de la noradrénaline et de l’adrénaline. La noradrénaline vient dans le cerveau et provoque l’euphorie. L’adrénaline augmente les battements du cœur et accélère la désagrégation du glycogène dans les muscles et le foie. L’énergie émanée vous sera nécessaire si les relations sexuelles succèdent au baiser.

LES PARTIES GENITALES

Quand votre corps sent que ce n’est pas une vieille dame qui vous embrasse sur la joue, mais que vous êtes en présence d’une femme attirante, il s’apprête au sexe:  la vulve, le clitoris, le pénis, les mamelons se remplissent de sang, et les glandes du vagin s’humectent. Le sursaut de testostérone arrive chez les hommes aussi bien que chez les femmes. L’hypothalamus contrôle partiellement la production de testostérone dans les ovaires et les testicules.

LE COEUR ET LES POUMONS

L’adrénaline et la noradrénaline produites par les glandes surrénales, font battre plus fort votre cœur et augmentent la pression artérielle. Cela permet d’assimiler plus d’oxygène. La respiration devient confuse et profonde. Les battements du coeur sont deux fois plus fréquents que d’habitude.

LE SYSTÈME SANGUIN

Les artères et les veines réagissent aux signaux provenant des lèvres et des vulve. Les artères laissent passer dans les organes plus de sang que peuvent faire sortir les veines ce qui provoque le gonflement des lèvres, de la vulve et des parties génitales.

LA PEAU

Suite au fonctionnement plus actif du coeur et des poumons la peau rougit, devient collante et froide. La transpiration fait éviter la surchauffe de l’organisme. La sensibilité de la peau augmente.

L’ESTOMAC

Les endorphines peuvent apporter « du bonheur » dans le cerveau mais cela va vous troubler aussi … La digestion ralentit, ce qui permet au corps de se concentrer sur une activité plus urgente.

LE PANCRÉAS

Pour éviter l’affaissement, le sucre reçu suite à la désagrégation du glycogène dans les muscles et le foie, arrive dans le sang. Le pancréas maintient le niveau de sucre nécessaire dans le sang via la sécrétion d’insuline et de glucagone.

Rappelle

– Une minute de baiser passionnant brûle 6,4 calories.

–Pendant le baiser les partenaires échangent de bactéries. De 10 millions à 1 milliard de bactéries participent au procès.

– Pendant un baiser simple seuls deux muscles sont actifs, pendant un baiser passionnant – tous les 34 muscles du visage s’impliquent.

– La présence dans la bouche d’un objet intrus – la langue du partenaire – stimule la salivation. La salive humecte la bouche, stimule la digestion et protège les dents.

– La bouche est un organe d’où commence le plaisir du baiser mais le cerveau se met en branle avant même que vous ne commenciez à embrasser le partenaire. En réagissant aux signaux provenant via le nez et les yeux, le cerveau fait travailler l’hypothalamus et les glandes surrénales. Leur activité chimique se répand sur chaque organe interne. Quand vous commencez, plus vos muscles s’impliquent au procès, plus les substances chimiques commencent à influer sur l’organisme.

Ayant lu tous ces faits, vous ne deviendrez pas le champion du monde des baisers. Mais vous êtes armé déjà d’arguments prouvant que s’embrasser c’est bon pour la santé et le plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *