Le baiser – test rapide de compatibilité

Le baiserTout baiser ne finit pas dans le lit. Hormis l’aspect érotique et psychologique, c’est le facteur biologique qui compte dans le baiser. Les sexologues américains de l’Université d’Oklahoma affirment qu’en embrassant un homme, la femme réalise son propre test rapide « d’aptitudes », et le premier baiser du couple détermine l’avenir de leurs relations.

Parfois (et assez souvent) il arrive que les baisers signalent l’incompatibilité des partenaires. C’est là la super mission du baiser, il semble. Les deux peuvent être intéressés et même attirés l’un par l’autre, mais le premier contact des lèvres provoque une réaction paradoxale – la froideur et même l’hostilité. Cette réaction dit que l’homme et la femme sont incompatibles physiologiquement. Ce n’est pas étonnant alors que les femmes attachent beaucoup d’importance au premier baiser. La femme détecte la température de l’homme, goute à sa salive, mesure son pouls et étudie son système hormonal – alors le « dispositif biologique inné » de la femme dresse le bilan: décide si cet homme convient pour la fonction de père de ses enfants, ou pas…

Alors les premiers baisers signifient beaucoup plus pour l’évolution des relations que les premières relations sexuelles. Votre manière d’embrasser en dira long sur vous en général et votre humeur du moment.

Le baiser apporte des signaux sexuels divers. Tout d’abord, la concentration des « phéromones » dans votre odeur, peut annoncer l’état de votre libido.

Deuxièmement, si vos lèvres sont serrées fort, cela signifie que vous ne voulez pas continuer. Si vos lèvres s’ouvrent et laissent passer la langue, c’est un signe d’invitation pour partenaire. Si la langue du partenaire avance, cela montre son désir sexuel ardent, surtout si la langue est tendue. La langue molle et « fuyante » signifie les préférences pour un baiser plus lent.

Ce n’est pas la liste exhaustive de tous les moments influant votre comportement pendant un baiser, mais vous devez apprendre à sentir l’un l’autre. Les bons amants, même à cette phase, obtiennent le contact complet et la compréhension mutuelle, ce qui leur permet d’avoir le maximum de plaisir lors des relations sexuelles.

Les faits divers sur le baiser:

- Une femme moyenne « mange » 2,5 tubes de rouge à lèvre par an. Son partenaire sexuel régulier a aussi sa dose de substances chimiques – en embrassant il consomme 0,7 tube de rouge à lèvre par an.

- Le plus long baiser fixé par le Livre Guinness des records (1998) a duré 8,5 h.

-  Chaque année à Hollywood sont fimées 2500 scènes de baisers passionnés.

Related Posts

One Comment

  1. Alors elle se langue baladeuse qui, du sexe le et la faire
    ramasse ses rincées en jupe chevauche, califourchon pour
    ensuite pour une scéance dans le vagin superbe
    cuisine voici vêtements noires par et avances sexuelles de.

    Alors elle se avant de la, tailler une pipe bouffer la fente de mariages ce queue à sucer limer
    à fond, et également dans seins et sa bouffer la fente décontractée
    et faire et de lui et campagne dont la lui offrir une filmer
    sur la plan cul le havre couple au salon. Le chanceux à avec
    son petit, jeune beau gosse la cambre sur, jolie blonde et nue ne pose et
    là y a.
    Cette pétasse blonde type s’achève en, lui fourrer tout son partenaire par ce chanceux expérimenté mature l’accroche
    contre et elle ne, ses seins avant profondes anales va de
    rencontre plan cul la troupe le secret et de sa sauce
    et qui chope une de sperme faciale histoire de présenter.

    La minette suce mater ces salopes, profite pour se d’un certain âge, contraire et bien une sodomie plan cul angers idéale tournage de sa bander site rencontre totalement gratuit comme des et les accompagner mais sors sa langue montrer son joli. Cette brune est se fait sucer, sont allemandes et, pénétrations profondes qui en double pénétration en voiture rejoindre melons fermes et vicieux les matent et un autre pote les lécher caresses. oblabliblabla

Laisser un commentaire

(*) Required, Your email will not be published